Voyager avec une maladie de Gaucher

Voyager avec la maladie de Gaucher

Peut-on partir en vacances, à l’étranger ou même en France, lorsqu’on est atteint de la maladie de Gaucher ? Cela est tout à fait possible en anticipant et avec une bonne organisation pour s’assurer un voyage serein et sans accros.  

Voici quelques conseils pour bien anticiper vos vacances :

  • Informez votre médecin

Voyager avec une maladie chronique telle que la maladie de Gaucher nécessite avant tout une organisation pour le suivi des soins. Pour cela, il est indispensable de parler de vos projets de voyage avec votre médecin, il sera le plus à même de vous guider pour assurer la continuité des soins, de votre suivi médical et de vos éventuels traitements1. Par ailleurs, il est nécessaire d’aborder le sujet longtemps à l’avance afin qu’il puisse anticiper pour identifier si besoin les structures médicales proches de votre lieu de séjour.

  • Assurez votre traitement sur place

Dans le cadre de l’enzymothérapie substitutive, des solutions existent pour que votre traitement vous soit délivré et administré près de votre lieu de vacances. Parlez-en à votre médecin plusieurs semaines voire plusieurs mois avant votre départ en vacances pour vous organiser afin d’éviter de manquer des perfusions1.

  • Vérifiez les conditions de transport de médicaments dans l’avion

Si vous envisagez de voyager en avion, il est important de savoir que des règles s’appliquent aux voyageurs aériens en matière de transport de médicaments. Les médicaments solides ne sont pas soumis à restriction. En revanche, pour les médicaments liquides en cabine, vous devrez impérativement vous munir d’une ordonnance à votre nom ou d’une attestation médicale2. Si vous avez un traitement pour la maladie de Gaucher, rapprochez-vous de votre médecin pour lui demander conseil.

  • Préparez les documents nécessaires

Lorsque vous partez en voyage et que vous suivez un traitement, il peut être utile d’emporter avec vous certaines pièces administratives comme :

  • Votre ordonnance, avec les noms des médicaments que vous prenez en dénomination commune internationale (DCI) de préférence3
  • Si votre voyage vous amène à l’étranger, vous pouvez également emporter avec vous votre compte-rendu médical rédigé en anglais, il pourrait s’avérer utile en cas d’urgence3
  • Si votre voyage excède 1 mois et si vous prenez un traitement régulièrement, vous devez demander une autorisation spécifique de délivrance des médicaments à votre caisse d’Assurance Maladie pour obtenir votre traitement en quantité suffisante avant de partir3
  • Si vous voyagez en zone européenne, demandez à votre caisse d’assurance maladie une Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM)3. Pensez à la demander minimum 3 semaines avant votre départ4.

Vous souhaitez demander votre CEAM ? Cliquez sur le lien ci-dessous :

icone clique

https://www.ameli.fr/paris/assure/adresses-et-contacts/lobtention-dun-document/commander-une-carte-europeenne-dassurance-maladie-ceam

  • Vérifiez vos assurances

Chacun bénéficie d’assurances sans toujours en connaître parfaitement les garanties ou conditions. Que couvre votre carte bancaire ? Que couvre l’Assurance Maladie en zone européenne et hors de cette zone ? Que couvre la complémentaire santé ? Nous vous conseillons de faire un point sur les risques couverts par vos garanties d’assurance et de vérifier dans quel cadre elles peuvent être souscrites.

Il est notamment important de savoir qu’au sein de l’Union Européenne, la carte européenne d’Assurance Maladie vous permet d’accéder aux professionnels de santé et aux hôpitaux du pays visité, sans démarche préalable, dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs que les assurés du pays4.

Dans le cas où vous avez prévu de voyager en dehors de la zone européenne, seuls les soins urgents, imprévus et imprévisibles peuvent être éventuellement pris en charge par votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie4. Le remboursement de ces soins, s’il est accordé, se fait sur présentation de justificatifs et dans la limite des tarifs français4. Dans certains pays, les soins, notamment hospitaliers, coûtent très chers. Il est donc prudent d’être couvert par un contrat d’assurance ou d’assistance4.

Vous avez reçu des soins à l’étranger ? Voici le formulaire à compléter et à envoyer à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie accompagné des prescriptions et justificatifs de paiement :

icone clique

https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/221/s3125.pdf

 

Références :

  1. Protocole National de Diagnostic et de Soins de la Maladie de Gaucher. HAS Décembre 2015.
  2. Ministère de la Transition écologique et solidaire. Liquides et objets interdits ou réglementés en avion. https://www.ecologie.gouv.fr/articles-reglementes-ou-interdits-en-avion-et-en-helicoptere  Site consulté le 05/05/2021.
  3. Améli.fr. Comment préparer sa trousse de médicaments pour partir en voyage ? https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/quotidien/preparer-trousse-medicaments-voyage Site consulté le 05/05/2021.
  4. Améli.fr. Vacances à l’étranger : votre prise en charge. https://www.ameli.fr/paris/assure/droits-demarches/europe-international/protection-sociale-etranger/vacances-etranger Site consulté le 07/05/2021.